Commerce

Supérette : vente de produits différés

Les supérettes ont toujours attiré l’attention de beaucoup de consommateurs. Appelé aussi dépanneur, la supérette est un commerce qui pratique la vente en détail, à prédominance alimentaire. Par rapport aux commerces spécialisés comme les boulangeries, et les boucheries, l’offre du magasin de proximité est plus généraliste.

La supérette est catégorisée dans quel type de commerces ?

Selon l’Insee, les commerces de proximité regroupent les commerces alimentaires spécialisés, comme les boulangeries pâtisseries, les boucheries charcuteries, les poissonneries, mais aussi les alimentations générales, les supérettes, les commerces sur éventaires et marchés, les traiteurs, les cafés-tabacs, les commerces de livres, journaux et papeterie et les pharmacies.

Viennent ensuite les magasins populaires et les commerces d’habillement, secteur où le nombre de commerces de proximité est élevé. En bonne place également, les commerces de maroquinerie, de parfumerie, d’optique et d’horlogerie-bijouterie. Le secteur de la coiffure se situe dans la moyenne pour sa part.

À Bruxelles, sur superette-nataneli.be, vous avez un vaste choix de produits bien distingués.

Quelles sont les caractéristiques d’une supérette ?

Un bon commerce de proximité doit avoir un point de vente fluide. Il est important d’être implanté dans une zone facile d’accès en transport et agréable en promenade par exemple. En intérieur, il est important que l’expérience client soit pleinement satisfaisante. Tout doit être bien pensé : conseils, attente en caisse ou en cabine d’essayage, repérage des produits en magasin. De plus avec l’avènement du web, il est important de proposer une offre large. Il faut légitimer son point de vente « physique » pour la vente du produit/service.

Pour cela, le relationnel va être une des clés pour contrer les e-commerces. Accompagner le client, lui apporter l’expertise, l’orienter sur son choix sont essentiels. Au-delà des déplacements du client, il convient de s’intéresser aux kilomètres parcourus par les produits de consommation pour arriver jusqu’au magasin. Certains produits finis ou les matières premières peuvent venir de l’autre bout de la planète, alors même que les ressources et les compétences existent au niveau local. Pour enrayer ces aberrations, le mouvement locavore se développe depuis plusieurs années. C’est un type de commerce de proximité qui s’approvisionne principalement des produits locaux.

Quels sont les produits qu’on trouve dans les supérettes ?

Les produits qu’on trouve dans les supérettes : Boucherie, fromagerie, boulangerie ou encore pharmacie, le commerce dit de quotidienneté et où le consommateur se rend très régulièrement. Ces commerces proposent des produits et des services consommés et renouvelés fréquemment par les ménages. Lorsque l’on fait principalement ses achats dans les grandes surfaces comme dans les supérettes, ou zones commerciales, les centres commerciaux ou en ligne, adopter une démarche responsable en privilégiant les commerces de proximité demande la mise en place de nouvelles habitudes.

À l’intérieur d’une supérette, on découvre, présenté comme sur des rayons de supermarché, une multitude d’objets en tous genres, allant du rayon art de vivre avec des bougies parfumées et des enceints connectées, en passant par l’épicerie fine où se trouve des boîtes de thé et des kits d’herbes aromatiques pour la cuisine. On y trouve des différents rayons : épicerie, liquide, surgelés, fruits et légumes, crèmerie, tabacs, presse et dépôt de pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *